Crise énergétique : le plan gouvernemental appelle à la « solidarité européenne »

Dans un contexte de crise énergétique, le Conseil de défense sur l’énergie a abouti à un plan qui sera mis en application dans les prochains mois. Entre autres impératifs, le plan gouvernemental appelle notamment à la « solidarité européenne ».

La mobilisation générale est clé « pour passer l’hiver »

Agnès Pannier-Runacher est on ne peut plus claire : « La clé, pour passer l’hiver, c’est la mobilisation générale ». Dans un contexte marqué par le conflit en Ukraine, le président de la République a souhaité mettre en place un Conseil de défense sur l’énergie. A l’issue du conseil, qui s’est tenu le 2 septembre dernier, la ministre de la Transition énergétique a détaillé les mesures prises au niveau national pour contrer la crise énergétique qui se profile. Mme Pannier-Runacher s’est notamment exprimée sur les stocks de gaz disponibles avant l’arrivée de l’hiver. La ministre s’est voulue rassurante, soulignant que les stocks sont aujourd’hui sécurisés, avec un taux de remplissage de 92 %.

Des mesures d’urgence ont par ailleurs été annoncées par la ministre de la Transition énergétique eu égard à l’énergie nucléaire. Elle a aussi évoqué les problèmes actuels d’EDF, obligé de maintenir 32 réacteurs à l’arrêt à cause de la présence de corrosion dans certains réacteurs. A ce propos, la ministre a tenu à rappeler qu’ « EDF s’est engagé à redémarrer tous les réacteurs pour cet hiver ».  Elle affirme aussi suivre « la situation au plus près avec des points hebdomadaires ». Enfin, Agnès Pannier-Runacher a annoncé la tenue de points réguliers à partir du mois d’octobre : « Nous ferons un point régulièrement, tant sur la situation d’approvisionnement en gaz et en électricité que sur la mise en œuvre concrète des mesures de sobriété ».

Appel à la « solidarité européenne »

Agnès Pannier-Runacher s’est par ailleurs engagée à renforcer la « solidarité européenne », principalement avec les voisins germaniques et ibériques. En effet, pour limiter tout risque de coupure, les échanges de gaz et d’électricité seront multipliés avec l’Espagne et l’Allemagne : « Le Conseil a plus particulièrement examiné les relations avec l’Allemagne et l’Espagne, parce que vous savez que nous avons avec ces deux pays d’importants échanges de gaz et d’électricité, et nous avons conclu que cette solidarité réciproque devra être renforcée dès cet hiver », a-t-elle expliqué.

La ministre de la Transition écologique a aussi tenu à rappeler l’importance de la mobilisation générale, un principe évoqué par le président de la République le 14 juillet. Elle a aussi souligné la nécessité de mettre en place une sobriété choisie et à être responsables collectivement, pour ne pas avoir à prendre des mesures contraignantes : « Je rappelle que la sobriété, c’est la chasse au gaspillage, l’attention au chauffage, à l’éclairage. Ce n’est pas demander aux entreprises de baisser leur production ou leur activité. C’est grâce à la sobriété et la solidarité européenne que nous pourrons éviter des mesures contraignantes », a-t-elle détaillé.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page