Grande distribution : comment s’adaptent Carrefour, Intermarché, Super U, Lidl et Casino face à l’inflation pour rester compétitifs ?

Selon une étude de l’Insee, l’inflation en France a atteint environ 5,2% sur un an en mai dernier. Cela impacte évidemment le pouvoir d’achat des citoyens.

Face à cette tendance, les grandes distributions n’ont toutefois pas d’autres choix que d’augmenter leur prix. Cette hausse avoisine même les 3,81% depuis le mois de mai selon les estimations. Il s’agit d’une évolution historique depuis l’année 2008.

Comment s’adaptent donc les enseignes de distribution dans ce cadre ? Quelles stratégies utilisent-elles pour ne pas perdre leur clientèle ? Voici quelques révélations !

 

Les stratégies marketing déployées par les grandes surfaces

L’inflation impacte directement le portefeuille des particuliers et des entreprises à présent. Face à la hausse des prix, les consommateurs deviennent de plus en plus exigeants dans leur dépense.

Pour y remédier, les grandes surfaces n’ont d’autres choix que de passer par une stratégie de séduction marketing. La communication reste bien entendu au centre du système. C’est d’ailleurs ce que démontre la marque E.Leclerc à travers ses campagnes de communication soignées et authentiques.

Face à la concurrence, Carrefour mise plutôt sur le digital et sur la proximité pour attirer la clientèle. Son partenariat avec les applications Uber Eat et Deliveroo a permis à cette stratégie de porter ses fruits.

Intermarché, pour sa part, utilise un système de carte fidélité pour garder ses consommateurs selon Vincent Bronsard, président de la marque.

Le groupement U, de son côté, souffre d’un manque de communication selon Philippe Goetzmann, expert de la grande distribution. Pourtant l’enseigne propose les meilleurs prix du marché avec des produits à prix coûtants.

La société Casino, quant à elle, privilégie les opérations à prix coûtants avec des bons d’achat intéressants à distribuer aux consommateurs. Un abonnement Casino Max a également été déployé pour fidéliser la clientèle.

L’entreprise allemande Lidl connaît aussi quelques difficultés face à l’inflation. Pour assurer son activité, la marque a redoré son image à travers des rénovations de magasins. En effet, l’enseigne mise sur un meilleur accueil client et sur des publicités pour rester compétitive.

Des efforts qui ont porté ses fruits

Jusqu’ici, la stratégie de communication lancée par E.Leclerc reste la plus performante selon Frédéric Valette, directeur du département Retail de Kantar. L’enseigne a réussi à décrocher la plus grosse part du marché avec un taux de 22,4%. La marque a gagné environ 0,3 point entre mai 2021 et mai 2022, grâce à cette méthodologie efficace.

Carrefour suit de près cette grande distribution avec 19,8% des parts du marché avec également une hausse de 0,3 point durant cette période. Cela s’explique notamment par ses nombreuses offres de promotion depuis le début d’année 2022.

Intermarché décroche la 3e place avec 15,9% des parts de vente, malgré une perte de 0,4 point en comparaison à l’année dernière. Il faut dire que les remises journalières de 5% destinées aux foyers modestes ont réussi à séduire la clientèle.

Les magasins U se placent en 4e position avec 11,5% des parts de marché en mai selon les chiffres de Kantar. La campagne de produits à prix coûtants de quatre fruits et légumes depuis la crise du Coronavirus figure parmi les raisons principales de cette performance.

Lidl et Casino ferment le classement avec respectivement 7,8% et 7,1% des parts de vente durant cette période. A noter que 60% des Français fréquentent la marque Lidl selon Frédéric Valette. Quant à Casino, son positionnement reste stable en comparaison avec celui de l’année dernière.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page