Hiver 2022 : l’organisation des coupures d’électricité en cas de nécessité

La crise de l’énergie mondiale représente un véritable handicap pour l’approvisionnement en électricité. En France, plus de 50 % des réacteurs nucléaires sont aujourd’hui à l’arrêt. Afin de limiter les impacts auprès des ménages et des entreprises, le gouvernement a déployé toutes ses ressources pour mettre en place une stratégie adaptée. Selon les dernières informations, les risques de black-out sont faibles. Les coupures d’électricités seront parfaitement organisées pour la prochaine saison hivernale.

Le marché de l’électricité présente des perturbations considérables. A ce jour, le prix d’un mégawattheure s’élève à plus de 2 000 euros, soit nettement plus cher que l’année dernière. A l’arrivée du froid, les risques de pénurie sont particulièrement à la hausse. Pourtant, le gestionnaire du RTE (Réseau de Transport d’Electricité) rassure les consommateurs en annonçant un plan de coupure optimisé.

Inciter les entreprises à l’économie d’énergie

En tant que principales consommatrices d’énergie, les entreprises sont incitées à réduire leur consommation en électricité. Selon règles en vigueur, le RTE peut planifier une coupure au niveau des plus gros consommateurs industriels en contrepartie d’une indemnisation. Grâce à cette approche, plus de 1 131 MW ont été épargnés.

L’État encourage également certaines organisations à limiter leurs dépenses énergétiques à travers des contrats d’effacement annuels. En principe, cette offre permet de profiter de tarifs réduits tout au long de l’année contre une réduction notable de la consommation d’énergie pendant les heures de pointe.

Sensibiliser les ménages à économiser l’électricité

La RTE a prévu différentes alternatives aux coupures d’électricité. Pour cela, une baisse de tension d’environ 5 % a été prévu sur l’intégralité du réseau électrique de l’Hexagone. Les particuliers pourront très bien s’adapter à ce changement.

Les citoyens français sont également sensibilisés à limiter leur consommation d’électricité pendant les heures de pointe. Une alerte « vigilance coupure » sera envoyée aux ménages énergivores. Ce genre d’avertissement permet à chacun de s’investir et de participer à l’atteinte des objectifs fixés.

Des coupures de courant parfaitement organisées

Les coupures sont tout de même prévues pendant l’hiver. En effet, la consommation énergétique augmente d’environ 2 400 MW lorsque la température baisse de 1 degré. Cela équivaut à la dépense énergétique de la ville parisienne. La RTE affirme ne pas prévoir de black-out total. En revanche, il programme des coupures temporaires dans différentes localités. Selon les experts, le délestage éviterait les coupures de grande envergure. La durée de chaque coupure peut atteindre jusqu’à 2 heures.

Quelques exceptions à prendre en compte

Les coupures ne toucheront pas les sites prioritaires tels que les cliniques, les hôpitaux, la défense nationale, les zones industrielles à risque, les équipements d’éclairage et de sécurité publique. L’hospitalisation à domicile ne fait pas l’objet d’une exception. En revanche, les personnes concernées recevront une notification munie d’un délai de prévenance.

Le plan de délestage a été réalisé de sorte à établir une véritable équité. La répartition des coupures se fait de manière transparente. Il est possible de consulter le programme pour se préparer au mieux.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page