innovation_vision_idees

Notre vision et nos idées pour l’innovation en Île de France

Vous trouverez dans cet article la vision et les idées de l’atelier Innovation Île-de-France En Commun.

Ceci n’est ni un programme ni un engagement de campagne.

Vous pouvez réagir et faire vos propositions sur la page de l’atelier Innovation.

Notre vision

Bien vivre ensemble, réussir la transition écologique et énergétique en réduisant les inégalités : voilà les objectifs que doivent servir, appuyés par l’enseignement supérieur, la recherche et l’intelligence collective, l’innovation et le numérique en Ile-de-France. L’innovation ne devrait pas être une fin en soi ; le numérique, jamais seulement un effet de mode ; et leurs bénéfices, plus jamais restreints au territoire parisien et à la seule génération milléniale.

Mais cela, il semblerait que l’exécutif régional l’ait oublié. Car aujourd’hui, force est de constater que si la Région multiplie les annonces de soutien aux high tech sans toujours en mesurer l’impact, noue des partenariats avec des géants industriels et considère son attractivité comme une évidence ; elle semble oublier les difficultés quotidiennes des étudiants en mal-logement, des PME qui subissent la désindustrialisation, et des 2.5 millions de Francilien.ne.s qui ne savent pas se servir d’un ordinateur. Alors qu’avec les low tech comme les high tech, nous pourrions faire tellement mieux.

C’est pourquoi nous défendons la vision d’une Ile-de-France où l’on innove en commun. En commun, c’est à dire en faisant participer les citoyens aux décisions qui les concernent; en démocratisant l’accès à l’innovation dans les tiers-lieux; en ouvrant des lieux de partage des savoirs ; en priorisant la collaboration avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire; en conditionnant les financements régionaux à l’impact environnemental et social des projets soutenus; en mettant le numérique au service de politiques publiques du Conseil Régional plus proches de l’usager et de ses besoins; en faisant bénéficier les PME des meilleures innovations; en soutenant les technologies propres qui nous aideront demain à répondre à la crise climatique; et en rendant aujourd’hui la vie plus simple à tous ceux qui enseignent, cherchent, innovent, et créent en Ile-de-France.

Notre vision est celle d’une Île-de-France où, la Région joue un rôle de catalyseur des forces du territoire francilien, où l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation sont au service, avec éthique, de la résilience du territoire et de la qualité de vie des citoyens.

Nos idées

1) Ouvrir la recherche et le développement technologique à tous
  • Créer une convention citoyenne du numérique dans la 1ère année de mandat pour permettre aux citoyens de s’exprimer au sujet des innovations diverses afin de leur redonner le pouvoir, tant sur les choix de politiques à mener que sur l’utilisation des résultats de la recherche. Cette convention sera composée de citoyens tirés au sort pour débattre et donner un cadre d’action régional sur l’innovation et les technologies, pour favoriser notamment l’innovation sociale et environnementale. Les conclusions de cette conférence seront soumises à l’approbation de l’assemblée du conseil régional et mises en œuvre par la Présidence de Région.
  • Organiser et promouvoir des évènements et des rencontres (physiques ou virtuelles) dans les domaines de la recherche et de l’innovation, par discipline, afin de partager les savoirs pour favoriser la vie démocratique et les délibérations citoyennes et ainsi que le dialogue et le rapprochement des différents acteurs.
2) Donner à l’enseignement supérieur et à la recherche les moyens de contribuer à la résilience du territoire et de ses habitants
  • Mobiliser la région pour l’enseignement supérieur, en finançant la rénovation des équipements, en favorisant la montée en compétence des établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche sur les questions de transition écologique au travers de financement dédié ; et remédier aux carences existantes envers les formations du supérieur dont la région à la compétence (IFSI, IFMK…)
  • S’engager pour un nouveau Contrat plan Etat-Région (CPER) comportant : la prise en compte dans les critères d’élaboration des projets de l’écoconception et de l’analyse en cycle de vie ; la construction, rénovation et remise aux normes des infrastructures nécessaires liées aux études supérieures et à la recherche avec intégration de la rénovation énergétique.
  • Créer des concours d’innovation centrés sur la résolution de questions, pour inviter les chercheurs non-académiques à contribuer, et développer la science ouverte
  • Supprimer la multiplication des guichets et le financement sur projets courts pour la recherche fondamentale.
  • Favoriser d’abord le financement de démarches scientifiques sur des questions intéressant le territoire, ainsi que des financements “blancs” (non affectés à des domaines à priori pour permettre l’exploration de nouvelles idées)
  • Impulser une politique de soutien pérenne à l’emploi scientifique public
3) Diffuser l’innovation dans des écosystèmes tech plus inclusifs
  • Implanter des espaces de travail partagés et collaboratifs sur tout le territoire, afin que chaque salarié, indépendant ou entrepreneur en télétravail puisse, près de chez lui, exercer et développer son activité, en conservant convivialité, lien social et droit à la déconnection. La Région coconstruira avec les collectivités locales, les entreprises et les citoyens une offre de “tiers-lieu”, qui seront également ouverts aux étudiants et chômeurs, et recevront un financement calibré sur des critères environnementaux, sociaux et territoriaux. Une offre clé en main (design, modèle éco-partenaires) de création d’espace de travail partagé pourra alors être proposée aux villes de la Région.
  • Mener une politique ambitieuse de communs numériques, en favorisant la collaboration sur les sujets d’innovation et de numérique avec les acteurs qui font de la transition écologique et de l’ESS leur priorité, et en mettant en place des critères de diversité et d’inclusion dans les entreprises soutenues par la Région.
  • Soutenir et favoriser l’innovation dans les ETI, PME et TPE par le développement de l’intrapreneuriat et la mobilisation des grandes entreprises pour valoriser la créativité des petites entreprises.
4) Accélérer le développement de technologies permettant de promouvoir une économie circulaire, verte, et produisant localement
  • De façon générale, réorienter le financement des technologies innovantes (IoT, blockchain, etc…) sur des cas d’usage spécifiques, améliorant les services publics et la vie des citoyens, en favorisant les partenariats avec le tissu d’entreprises innovantes franciliennes et/ou aux logiciels libres
  • Organiser une politique d’expérimentation des biotechnologies en sens large en I) créant trois plateformes qui intègrent une ou plusieurs coopératives agricoles de taille suffisante pour fournir de l’intrapreneuriat : une entreprise finance les travaux de recherches de ses collaborateurs afin qu’ils développent leurs projets tout en conservant leur statut. A terme, le projet peut être internalisé ou excubé de la société les gisements agricoles et II) un incubateur ou réseaux de PME capable de porter un projet d’exploitation de ces ressources agricoles par des entreprises franciliennes et des collectivités locales volontaire pour intégrer ce schéma de valorisation. Ces organisations seront structurées par thématique autour de centres universitaires et des points d’activité économique régionaux (Saclay, Evry, Paris, etc.)
  • Encourager par la commande publique régionale l’utilisation de biomatériaux en instaurant un budget CO2 permettant à la comptabilité publique de prendre en compte leur bilan carbone des différents matériaux utilisés en plus des agrégats financiers. Étant renouvelables et captant du CO2, ces biomatériaux sont naturellement plus vertueux.
  • Créer un écosystème fabricant, résilient et collaboratif avec les déchets comme matière principale, pour impulser l’innovation environnementale, et notamment dans le domaine de la production d’énergie à partir de biomasse.
  • Favoriser la production locale en développant des chaînes de valeur régionales de fabrication additive par la création de mini-usines industrielles partagées (fixes ou mobiles) d’impression 3D (matériaux, design, fabrication et post-traitement des pièces) répartie géographiquement sur la région ou pouvant s’y déplacer.
  • Favoriser la réindustrialisation et la relocalisation en soutenant et en promouvant la robotisation et l’Intelligence Artificielle par la création d’un écosystème entre recherche fondamentale / recherche appliquée / entreprises capable de développer des solutions que les entreprises industrielles emploieraient ; par un appui à des formations dédiées ; et la réalisation de “preuves de concept” au sein des politiques publiques régionale.
5) Mettre les technologies au service du bien-être des citoyens
  • Développer des outils numériques pour faire participer les citoyens à la co-construction des politiques régionales, et pour exercer un contrôle citoyen sur la réalisation des stratégies de développement technologique, et le respect des principes annoncés.
  • Mettre la donnée au service des politiques publiques du Conseil Régional. Plusieurs actions sont nécessaires : créer une gouvernance des données régionales, garantir la confidentialité, identifier les cas d’usage pertinents (ex. : mieux analyser les besoins en formation professionnelle, mieux comprendre les flux de transports, etc.).
  • Mettre la technologie au service de l’amélioration des transports quotidiens :
    • Orienter la politique régionale vers le développement de la mobilité servicielle (Mobility as a Service) : proposer un abonnement global regroupant des transports multimodaux (métro, RER/TER, vélib’, taxi, location de véhicules et notamment véhicules électriques, etc.) en nouant des partenariats avec les acteurs des transports et en proposant aux citoyens différents types d’abonnement selon les services désirés (abonnement fixe, pay as you go, mécanisme de prix référentiel, etc.)
    • Développer une plateforme de mise en relation parking-voiture, entre propriétaires de parkings privés (bailleurs sociaux par exemple) et particuliers ou entreprises privées, pour améliorer le trafic routier et réduire l’impact environnemental.
    • Développer des systèmes intelligents pour fluidifier le trafic routier dans la Région, avec par exemple des feux rouges intelligents.
  • Cibler quelques territoires où développer des technologies et services très innovants, de façon pionnière
  • Créer l’incubateur de services numériques du Conseil Régional sur le modèle de beta.gouv.fr. Cet incubateur répondra aux problèmes remontés par les usagers des politiques publiques. (ex. « Je ne trouve pas de formation professionnelle », « Je ne trouve pas de covoiturage pour mes déplacements de banlieue à banlieue », etc.) en développant des services numériques.)
6) Lutter contre les inégalités sociales et territoriales, en agissant contre la fracture numérique et en soutenant les étudiants, artisans et PME
  • Lutter contre la fracture numérique en formant et en accompagnant les 2,5 millions de Francilien.ne.s éloigné.e.s du numériques au moyen de
    • la création de tiers-lieux et le développement des tiers-lieux associatifs déjà existants​,
    • du déploiement des pass numériques qui permettent aux citoyens de se former dans des lieux (e.g. réalisation de CV en ligne), des démarches administratives afin de les préparer à l’entrée dans la vie étudiante et active.
    • du renforcement de la présence de médiateurs numériques sur tout le territoire à des endroits ciblés (marchés, centres commerciaux, bistrots etc..), IV) mieux connaître les publics via un outil cartographique pour adapter les dispositifs déployés et V) la formation et le soutien financier des aidants numériques pour les publics éloignés du numérique (personnes âgées, handicapées, etc.)
  • Agir activement pour améliorer les conditions de vie des étudiants et leur réussite post-bac, en facilitant le logement étudiant par l’ouverture d’un parc social étudiant – aux logements connectés à la fibre dont le coût serait mutualisé – que sur l’accompagnement et l’encadrement dans les premières années universitaires afin de diminuer le taux de décrochage en L1 et L2.
  • Soutenir le commerce local par la création d’un « Amazon » des territoires de la région Ile-de-France, place de marché numérique permettant aux commerçants d’un territoire de vendre sur Internet, d’être assurés de la logistique locale et mutualisée des livraisons et d’obtenir un soutien opérationnel pour connecter leur système d’information interne à la plateforme d’e-commerce
  • Soutenir la compétitivité de nos artisans, commerçants et PME grâce à une centrale d’achat régionale, coopérative et numérique pour donner accès à un large choix d’approvisionnement au meilleur coût

*

Ils participent au groupe Innovation Île-de-France en Commun :

Ismaïla Wane, Francoise Briand, Vincent Charlot, Edwin Robert, Sébastien Hutin, Alain Bessat, Jordan Charlet, Héloïse Clolery, Matthieu Duchateau,Diane Rivail, Christian Delinotte, Fériel Goulamhoussen, Alain Dupuch, Salwa Nadir, Blaise Ethodet, Alexandra Jardin, Margaux Roche, Mickaël Gautier,Chady, Raad Jawad, Olivier Garin, Maxime Viala, Marianne Gicquel, Jean-Baptiste Chevrier, Philippe Razac, Cheriffa Boudhar, Jordan Jeambenoit, Pierre Sztulman, Zineb Akharraz Torikian, Yasmine El Jaï, Nabil Lakhal, Gaetan Guibert, Dominique Jacob, Daniel Bruyere, Mylene Bazzoni, Guillaume Boissonnat, Thomas Fagart, David Schwarz, Marine Ribals, Keylany Hassine, Martin Busy, Anissa Azzoug, Adrien Madec, Arthur Clouzeau, Paul Christophle, Frédéric Massot, Romain Dillet, Nathan, Freret, Vincent Guimas, Matteo Lascialfari, Frédérique Dutreuil, Noel Cavaliere, Caroline Span, Morgane Caradec, Dylan Laplace Mermoud, Cyrille Collin, Regis Dubois, Marie Gallas-Amblard, Marie Clara Fancello, Vincent Verbavatz, Clément Robert, Collin Besson, Claire Lévy, Olivier Huz, Sabrina Ganeswaran, Steven Bourgeois, Simon Rumel-Sixdenier.

 

Animation : Pierre-Alain Weill.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page